Skip to main content

Ⓐrtivist, MediaActivist | Workshop Teacher | SocialMedia | Citizen Journalist | News DJ | Livestreamer | IT-Tech advices | Sharing |
Disrupting News & Corporate Media with people's powered information systems #socialmedia & collective intelligence

twitter.com/benborges_

github.com/benborges

www.facebook.com/benborrges

keybase.io/benborges

ricochet:wrd7ombsffsx5ehh

mastodon.social/@benborges

www.instagram.com/benborges_/

 

Communiqué de presse : Les activistes de l’ #EZLN rapportent les déchets nucléaires d’ #ENGIE-Electrabel dans ses bureaux à #Bruxelles.

4 min read

Communiqué de presse : Les activistes de l’EZLN rapportent les déchets nucléaires d’ENGIE-Electrabel dans ses bureaux à Bruxelles. 14/05/2018   

Cette après-midi dans le quartier de la gare du Nord, une soixantaine d’activistes de l’Ensemble Zoologique de Libération de la Nature (EZLN) se sont introduits dans les locaux d’ENGIE pour dénoncer le projet d’enfouissement de déchets radioactifs en Belgique. Déguisés en animaux, les activistes de l’EZLN ont abandonné une dizaine de faux barils nucléaires dans le hall d’entrée. Ils accusent ENGIE de crimes environnementaux et climatiques avec la complicité des ministres fédéraux Kris Peeters et Marie Christine Marghem.   

Cette année, le gouvernement devra prendre une décision finale sur la manière de gérer les déchets radioactifs de nos centrales, et ce, sur base d’un avis de l’organisme national des déchets radioactifs et des matières fissiles enrichies (ONDRAF). Cet avis propose d’enfouir les déchets radioactifs de haute activité et/ou de longue durée de vie sous des couches géologiques considérées comme hermétiques telle que l’argile. Alors que la région de Boom était nommée en 2010, la nouvelle note de 2018 ne précise plus de lieu de stockage suivant ainsi une demande expresse du gouvernement fédéral. Malgré ce changement, aucune évaluation stratégique supplémentaire des incidences sur l’environnement n’est nécessaire selon l’ONDRAF.   

«Il n’existe aucune solution pour ce type de déchets nucléaires mais les enfouir sans étudier l’impact environnemental que cela aura sur le long terme et sans aucune possibilité d’y accéder en cas d’incident, c’est potentiellement un crime contre l’environnement et un crime contre l’humanité que les ministres en charge s’apprêtent à autoriser», déclare l’EZLN. Cette action vise à mettre la pression sur le gouvernement belge afin qu’il mette en place une politique de stockage sécurisé mais qui reste accessible afin de pouvoir réagir en cas de besoin.

L’EZLN déclare également qu’”il faudrait fermer les centrales bien avant 2025 tel que prévu par le plan énergie-climat 2030 car la meilleure manière de gérer les déchets c’est de ne pas en produire”.   Au-delà de la question des déchets nucléaires, ENGIE Electrabel est le pire fournisseur belge en matière d’énergie renouvelable selon le classement “Mon électricité verte”.

L’EZLN déclare que l’énergie nucléaire est souvent considérée à tort comme une alternative aux énergies fossiles car la disponibilité de cette forme d’énergie a pour conséquence de freiner les investissements et le développement des secteurs de l’énergie renouvelable comme l’éolien et le photovoltaïque. « L’idéal pour l’environnement et le climat mais aussi pour la sécurité et la justice fiscale serait de voir disparaître des géants comme ENGIE, qui placeront toujours le profit avant la sécurité des citoyens et le respect de l’environnement, pour laisser émerger des coopératives de production d’énergies renouvelables.».

Cette action de l’EZLN s’inscrit dans une campagne menée pour la transition énergétique et la justice climatique qui avait commencé en décembre 2017 avec une action similaire menée contre Fluxys et ses projets gaziers.   

Contact presse : 0476/73.92.49 + 0496/39.78.76 Revue de presse des précédentes actions et du procès de l’EZLN: http://ezln-zoologique.be/la-presse-en-parle/ Qui est l’EZLN? : http://ezln-zoologique.be/34-2/

 

 

 

 

Belgique : Arrêtez d'armer l'Arabie Saoudite ! #begov

3 min read

Bruxelles, le 8 mai 2018

COMMUNIQUE DE PRESSE

Arrêtez d'armer l'Arabie Saoudite !

Une dizaine de citoyens concernés, du collectif "Désarmez !" ont projeté ce matin de la peinture rouge symbolisant le sang versé par les victimes Yéménites sur les vitres du bureau du Mouvement réformateur, ils y ont également apposé des messages détournant le slogan du parti. Par cette action ils ont pointé du doigt la responsablité du MR dans la guerre au Yémen face à son refus de mettre un terme à la vente d'armes vers l'Arabie Saoudite.

Le Yémen est victime depuis trois ans d'une guerre menée par une coalition de pays dirigée par l'Arabie Saoudite contre les rebelles Houthis et leur alliés. 10.000 morts, 3 millions de personnes déplacées, une épidémie de choléra et des crimes de guerre et autres violations graves du droit international humanitaire : autant de raisons qui ne semblent pas être suffisantes pour que la Belgique cesse de vendre des armes à ce pays.

Le MR complice

La Région Wallonne, dont M. Borsus (MR) est le Ministre-président, continue d'octroyer des licences d'armes destinées au gouvernement Saoudien. Les firmes FN Herstal, leader mondial de la vente d'armes légères vers ce pays et Cockerill Maintenance & Ingénierie (CMI) qui détient "le contrat du siècle" de 4 milliards d'euros (pour des tourelles de chars de moyen et gros calibres avec le Canada, qui seront ensuite montées sur des chars d'assaut et expédiées vers l'Arabie Saoudite), en sont la preuve.

Une délégation de parlementaires fédéraux, composée de G. Dallemagne (cdH), P. De Roover (N-VA) et S. Lahaye-Battheu (Open VLD) avec à sa tête A. Destexhe (MR), est en ce moment entrain d'effectuer un déplacement "diplomatique" en Arabie Saoudite.

Agir pour la paix soutien l'action du collectif et rapelle son attachement à une résolution non-violente des conflits ; celle-ci passe par l'arrêt de la production et de la vente d'armes en particulier aux pays en guerre. Nous encourageons les sociétés du secteur sécurité-défense à s'engager dans la voie de la diversification de leurs activités et nous exigeons de nos responsables politiques que leurs actions soient guidées par le respect du droit international.

Contact presse :

Stéphanie : +32 495 69 82 73 (FR)

Bram Vranken : +32 497 13 14 64 (NL)

http://agirpourlapaix.be/arretez-darmer-larabie-saoudite/

https://www.facebook.com/agirpourlapaix/

https://www.instagram.com/agir_pour_la_paix

 

 

 

Belgique : Arrêtez d'armer l'Arabie Saoudite ! #begov

3 min read

Bruxelles, le 8 mai 2018

COMMUNIQUE DE PRESSE

Arrêtez d'armer l'Arabie Saoudite !

Une dizaine de citoyens concernés, du collectif "Désarmez !" ont projeté ce matin de la peinture rouge symbolisant le sang versé par les victimes Yéménites sur les vitres du bureau du Mouvement réformateur, ils y ont également apposé des messages détournant le slogan du parti. Par cette action ils ont pointé du doigt la responsablité du MR dans la guerre au Yémen face à son refus de mettre un terme à la vente d'armes vers l'Arabie Saoudite.

Le Yémen est victime depuis trois ans d'une guerre menée par une coalition de pays dirigée par l'Arabie Saoudite contre les rebelles Houthis et leur alliés. 10.000 morts, 3 millions de personnes déplacées, une épidémie de choléra et des crimes de guerre et autres violations graves du droit international humanitaire : autant de raisons qui ne semblent pas être suffisantes pour que la Belgique cesse de vendre des armes à ce pays.

Le MR complice

La Région Wallonne, dont M. Borsus (MR) est le Ministre-président, continue d'octroyer des licences d'armes destinées au gouvernement Saoudien. Les firmes FN Herstal, leader mondial de la vente d'armes légères vers ce pays et Cockerill Maintenance & Ingénierie (CMI) qui détient "le contrat du siècle" de 4 milliards d'euros (pour des tourelles de chars de moyen et gros calibres avec le Canada, qui seront ensuite montées sur des chars d'assaut et expédiées vers l'Arabie Saoudite), en sont la preuve.

Une délégation de parlementaires fédéraux, composée de G. Dallemagne (cdH), P. De Roover (N-VA) et S. Lahaye-Battheu (Open VLD) avec à sa tête A. Destexhe (MR), est en ce moment entrain d'effectuer un déplacement "diplomatique" en Arabie Saoudite.

Agir pour la paix soutien l'action du collectif et rapelle son attachement à une résolution non-violente des conflits ; celle-ci passe par l'arrêt de la production et de la vente d'armes en particulier aux pays en guerre. Nous encourageons les sociétés du secteur sécurité-défense à s'engager dans la voie de la diversification de leurs activités et nous exigeons de nos responsables politiques que leurs actions soient guidées par le respect du droit international.

Contact presse :

Stéphanie : +32 495 69 82 73 (FR)

Bram Vranken : +32 497 13 14 64 (NL)

http://agirpourlapaix.be/arretez-darmer-larabie-saoudite/

https://www.facebook.com/agirpourlapaix/

https://www.instagram.com/agir_pour_la_paix

 

 

 

Tout le monde à Haren le 14 avril ! Contre la Maxi-Prison & son Monde ! Stop au Bétonnage de terres fertiles !

3 min read

Tout le monde à Haren le 14 avril !

Contre la Maxi-Prison & son Monde ! Stop au Bétonnage de terres fertiles !

Journées des luttes Paysannes

Programme temporaire du 14 à Haren

  • 11h00 – Atelier de confection de masques sauvages et de déguisements d’animaux / atelier des yeux / projection de films / balades et visites autour du Keelbeek
  • 12h00 – Repas
  • 13h30 – Projection du film « Un pavé dans la soupe » sur le défi alimentaire à Bruxelles
  • 14h00 – 15h45 Table-ronde : « De quoi la politique GoodFood est-elle le nom ? » avec des représentants des acteurs de l’agriculture bruxelloise
  • 15h45 - 16h00 Présentation du livre : « Terres des villes, Enquêtes potagères de Bruxelles aux premières saisons du 21e siècle » + présentation de la carte des terres menacées à Bruxelles
  • 16h00 – Action ! Amenez vos pelles, on prépare les patates !
  • 19h00 – Soupe conviviale
  • 20h00 – Soirée festive

*Prix libre
* Accès et adresse : Au TOOGENBLICK – Rue de Cortenbach/Cortenbachstraat 11, 1130 Haren - Bus 64 arrêt Cortenbach / SNCB gare Haren Sud.

*****************************

Le matin : Venez fabriquer vos masques sauvages et déguisements d’animaux
Avec nous animaux, végétaux et toute la sauvagerie de la nature dont nous sommes un petit élément ! C’est la nature qui se défend ! Nous en appelons aux traditions populaires, païennes, folkloriques, révolutionnaires, et à l’imagination fertile de chacun et du collectif. Amenez : vieux manteaux, chapeaux, cintres, tissus, cartons, peinture, boutons, ciseaux, agrafes, élastiques, etc…

Après-midi : Table-ronde : Nourrir Bruxelles / De quoi la politique GoodFood est-elle le nom ?
Le gouvernement bruxellois promet de produire localement 35 % des fruits et légumes consommés dans la Région d’ici 2035. Mais dans le même temps, il bétonne des dizaines d’hectares de terres fertiles. Greenwashing ? Etape dans la bonne direction ? Débat avec des représentants du secteur.
************************************************
Grande action de plantation de patates !
Une tonne de patates seront plantées sur place. Amenez vos pelles, bêches, grelinettes, fourches, binettes, arrosoirs, brouettes. Les patates ont la frite !

************************************************
www.tuiniersforumdesjardiniers.be - info@tuiniersforumdesjardiniers.be - 0493/684 493
http://haren.luttespaysannes.be - keelbeek@sdu.collectifs.net - 0472/38.81.04
www.1130haren.be - info@1130haren.be - 0477/638957

En partenariat avec le ReSAP - Réseau de Soutien à l’Agriculture Paysanne (programme sur www.luttespaysannes.be) et en solidarité avec les paysan-ne-s qui nous nourrissent partout surla Planète. Le 15 avril le lendemain, action en Wallonie non loin de Pairi Daiza à Ghislenghien !

 

 
 

[ACTION EZLN VS FLUXYS] Action coup de patte de l'EZLN au siège de Fluxys!

4 min read

 Plus de 70 animaux déterminés ont envahi les locaux de FLUXYS pour dénoncer la responsabilité des pouvoirs publics dans le réchauffement climatique.  Actif dans le transit du gaz naturel, Fluxys est un opérateur majoritairement détenu par des intercommunales. En construisant un nouveau gazoduc, le "Trans-Adriatic Pipeline" (TAP), Fluxys gaspille des moyens publics et fait l'opposé de ce qui a été promis à la COP21 à Paris. L'EZLN exige que la Belgique se dote rapidement d’un plan national intégré de lutte contre le réchauffement climatique.

Communiqué de presse de l’E.Z.L.N. (17.11.2017)

Les activistes de l’EZLN ont mené une action « coup de patte » contre FLUXYS pour dénoncer l’irresponsabilité des pouvoirs publics belges par rapport au climat.

A l’heure de la clôture de la COP23, l’Ensemble Zoologique de Libération de la Nature (EZLN) envahit "sauvagement" les locaux de FLUXYS pour dénoncer la responsabilité des communes dans le réchauffement climatique. Ils exigent que la Belgique se dote rapidement d’un plan national intégré de lutte contre le réchauffement climatique.

Vendredi après-midi le 17 novembre, l’Ensemble Zoologique de Libération de la Nature (EZLN), un groupe d’activistes déguisés en animaux, est entré au siège de Fluxys. En dansant, ils ont inondé le hall d’entrée de feuilles mortes et de terreau. Ils ont également suspendu une grande banderole avec pour message : "Ici, votre commune investit dans le réchauffement climatique"

Après avoir concentré ses précédentes campagnes contre des multinationales comme Bayer ou Monsanto, l’EZLN prend cette fois-ci les pouvoirs publics pour cible pour dénoncer l’irresponsabilité de la Belgique en matière de politiques énergétique et climatique. En effet, actif dans le transit du gaz naturel, Fluxys est un opérateur majoritairement détenu par des intercommunales[1].

Le jour choisi par les activistes concorde avec la clôture de la Conférence des Nations Unies sur le climat (COP 23) qui se tenait à Bonn cette année-ci. "En construisant un nouveau gazoduc, le "Trans-Adriatic Pipeline" (TAP), Fluxys gaspille des moyens publics et fait l’opposé de ce qui a été promis à la COP21 à Paris", souligne la sous-commandante Lapin, porte-parole de l’EZLN. "Fluxys devraient plutôt investir dans les énergies renouvelables au lieu de construire de nouvelles infrastructures pour les énergies fossiles. La Belgique ne peut plus continuer à faire des promesses, une fois par an lors des conférences sur le climat, et le reste de l’année, investir massivement dans les énergies fossiles. Il est urgent que notre pays se dote d’un plan national intégré de lutte contre le réchauffement climatique et qu’il soit juste et ambitieux"[2].

Fluxys détient 19% de la structure responsable de la construction du gazoduc TAP qui doit transporter du gaz de l’Azerbaijan en Europe. Le TAP doit être opérationnel en 2020 et son coût est estimé à €4.5 milliards. La nécessité d’un nouveau gazoduc pose question pour plusieurs observateurs. Selon une étude d’E3G[3], la capacité des gazoducs existants en Europe n’est utilisée qu’à moitié. L’importation de gaz en Europe a diminué de 20% depuis 2010 et cette diminution ne fera que se poursuivre si l’Europe atteint ses objectifs en matière de politiques énergétique et climatique. Dans sa "Stratégie Energie 2050[4]", quel que soit le scénario, l’UE prévoit une baisse de la demande en gaz.

Pour rappel, L’EZLN est un collectif autonome qui réalise des actions de désobéissance civile depuis 2015 dans le cadre de campagnes pour la justice sociale et environnementale. Neuf de leurs membres viennent de passer au tribunal correctionnel pour une action qu’ils avaient menée contre l’ECPA (European Crop Protection Association), un lobby pro-glyphosate. Leur jugement doit être rendu le 7 décembre.

L’Ensemble Zoologique de Libération de la Nature
http://ezln-zoologique.be/

 
 

Sans-papiers et organisations de la société civile ouvrent publiquement une nouvelle occupation: une première

4 min read

Ce vendredi 21 juillet, des mouvements citoyens, associatifs et syndicaux se joindront au collectif “la voix des sans papiers” pour rendre publique -de manière conviviale et festive- une nouvelle occupation de personnes sans-papiers. Par cette action inhabituelle d’occupation massive d’un bâtiment vide, les diverses organisations sont déterminées à affirmer publiquement leur solidarité et entendent rappeler qu’avec ou sans papiers, nous sommes toutes et tous des êtres humains.

 

Notre pays compte entre 100 000 et 150 000 personnes sans-papiers. Ainsi, en Belgique, près d’un citoyen sur cent est aujourd’hui dépourvu de droits fondamentaux. Au vu du contexte migratoire et de la politique menée par le gouvernement fédéral actuel, il est évident que ce chiffre va aller en augmentant. De plus, via des politiques toujours plus radicales1 et une criminalisation des sans-papiers et de leurs soutiens, l’Etat belge s’acharne à exclure et isoler des personnes vivant déjà dans des conditions extrêmement précaires. Il est temps d’ouvrir les yeux et d’agir !

 

Dans ce contexte, les occupations de bâtiments vides par des personnes sans-papiers sont des actions politiques qui permettent de mettre en lumière la réalité quotidienne de milliers d’hommes, femmes et enfants en Belgique. En offrant à la fois une solution à un besoin de logement et des espaces physiques d’organisation et de rencontres, l’occupation facilite l’organisation collective des personnes sans-papiers. La Voix des Sans-Papiers2 - collectif emblématique de la lutte des sans-papiers – a décidé de réagir et de faire entendre sa voix via l’ouverture publique d’une nouvelle occupation. Une mobilisation politique, culturelle, sociale et festive sera organisée autour de cette ouverture d’un bâtiment qui permettra d’héberger la Voix des Sans-Papiers, et qui sera également utilisé comme lieu de solidarité et de rencontres.

 

Nombre d’acteurs de la société civile mais aussi du monde politique et culturel ont déjà répondu présents. Cette ouverture inhabituelle sera donc l’occasion de rappeler publiquement notre solidarité et d’affirmer que nous ne pouvons en aucun cas laisser nos responsables politiques continuer à mener une telle politique de repli et d’exclusion. Avec ou sans papiers, avec ou sans logement, nous sommes tous des êtres humains!

 

Cette ouverture est soutenue par : Tout Autre Chose, Ciré, CNAPD, SOS Migrants, Mrax, Ligue des Droits de l’Homme, le Réseau ADES, Sireas, JOC, Esperanzah!, Bruxelles Laïque , Acteurs des temps présents, la CRER, FGTB, CSC, le CRI, Communa asbl, Maison du Peuple de l’Europe, Monde des possibles, Groupe Flux Migratoire, Groupe montois de soutien aux sans-papiers, MOC Bruxelles, CNE, Agir pour la Paix, WSM-Solidarité Mondiale.

 

Concrètement: Ce vendredi 21 et ce samedi 22 juillet, diverses activités auront lieu au sein de la nouvelle occupation.
Vendredi soir: entrée publique en musique à 17h, prises de parole associatives et de représentants politiques (ecolo, SPA, PTB,...), souper à prix libre et concert.

 

Samedi: une émission radio, des débats sur la situation des sans-papiers et autour de la loi anti-squat ainsi qu’une projection de film sont prévus.

 

Toutes les informations pratiques sont ici. Pour des raisons de sécurité, le lieu exact ne sera communiqué que vendredi à 17h. Un rendez-vous à 16h30 est donnée à la gare d'Etterbeek pour marcher en musique vers le nouveau bâtiment.

 

 

 

Contact presse:

 

Pour la Voix des Sans-Papiers: Abou (0465/ 96 04 07) et Modou (0499/ 88 48 21 )
Pour les soutiens associatifs et les informations pratiques : Violaine Alonso (0472/ 27 31 07) vous renverra vers des porte-paroles associatifs.

Évènement facebook

 
 

Workshop Fearless Cities 2017 #FearLessCities #WeBrussels

1 min read