Skip to main content

Ⓐrtivist, MediaActivist | Workshop Teacher | SocialMedia | Citizen Journalist | News DJ | Livestreamer | IT-Tech advices | Sharing |
Disrupting News & Corporate Media with people's powered information systems #socialmedia & collective intelligence

twitter.com/benborges_

github.com/benborges

www.facebook.com/benborrges

keybase.io/benborges

ricochet:wrd7ombsffsx5ehh

mastodon.social/@benborges

www.instagram.com/benborges_/

 
 

[ACTION EZLN VS FLUXYS] Action coup de patte de l'EZLN au siège de Fluxys!

4 min read

 Plus de 70 animaux déterminés ont envahi les locaux de FLUXYS pour dénoncer la responsabilité des pouvoirs publics dans le réchauffement climatique.  Actif dans le transit du gaz naturel, Fluxys est un opérateur majoritairement détenu par des intercommunales. En construisant un nouveau gazoduc, le "Trans-Adriatic Pipeline" (TAP), Fluxys gaspille des moyens publics et fait l'opposé de ce qui a été promis à la COP21 à Paris. L'EZLN exige que la Belgique se dote rapidement d’un plan national intégré de lutte contre le réchauffement climatique.

Communiqué de presse de l’E.Z.L.N. (17.11.2017)

Les activistes de l’EZLN ont mené une action « coup de patte » contre FLUXYS pour dénoncer l’irresponsabilité des pouvoirs publics belges par rapport au climat.

A l’heure de la clôture de la COP23, l’Ensemble Zoologique de Libération de la Nature (EZLN) envahit "sauvagement" les locaux de FLUXYS pour dénoncer la responsabilité des communes dans le réchauffement climatique. Ils exigent que la Belgique se dote rapidement d’un plan national intégré de lutte contre le réchauffement climatique.

Vendredi après-midi le 17 novembre, l’Ensemble Zoologique de Libération de la Nature (EZLN), un groupe d’activistes déguisés en animaux, est entré au siège de Fluxys. En dansant, ils ont inondé le hall d’entrée de feuilles mortes et de terreau. Ils ont également suspendu une grande banderole avec pour message : "Ici, votre commune investit dans le réchauffement climatique"

Après avoir concentré ses précédentes campagnes contre des multinationales comme Bayer ou Monsanto, l’EZLN prend cette fois-ci les pouvoirs publics pour cible pour dénoncer l’irresponsabilité de la Belgique en matière de politiques énergétique et climatique. En effet, actif dans le transit du gaz naturel, Fluxys est un opérateur majoritairement détenu par des intercommunales[1].

Le jour choisi par les activistes concorde avec la clôture de la Conférence des Nations Unies sur le climat (COP 23) qui se tenait à Bonn cette année-ci. "En construisant un nouveau gazoduc, le "Trans-Adriatic Pipeline" (TAP), Fluxys gaspille des moyens publics et fait l’opposé de ce qui a été promis à la COP21 à Paris", souligne la sous-commandante Lapin, porte-parole de l’EZLN. "Fluxys devraient plutôt investir dans les énergies renouvelables au lieu de construire de nouvelles infrastructures pour les énergies fossiles. La Belgique ne peut plus continuer à faire des promesses, une fois par an lors des conférences sur le climat, et le reste de l’année, investir massivement dans les énergies fossiles. Il est urgent que notre pays se dote d’un plan national intégré de lutte contre le réchauffement climatique et qu’il soit juste et ambitieux"[2].

Fluxys détient 19% de la structure responsable de la construction du gazoduc TAP qui doit transporter du gaz de l’Azerbaijan en Europe. Le TAP doit être opérationnel en 2020 et son coût est estimé à €4.5 milliards. La nécessité d’un nouveau gazoduc pose question pour plusieurs observateurs. Selon une étude d’E3G[3], la capacité des gazoducs existants en Europe n’est utilisée qu’à moitié. L’importation de gaz en Europe a diminué de 20% depuis 2010 et cette diminution ne fera que se poursuivre si l’Europe atteint ses objectifs en matière de politiques énergétique et climatique. Dans sa "Stratégie Energie 2050[4]", quel que soit le scénario, l’UE prévoit une baisse de la demande en gaz.

Pour rappel, L’EZLN est un collectif autonome qui réalise des actions de désobéissance civile depuis 2015 dans le cadre de campagnes pour la justice sociale et environnementale. Neuf de leurs membres viennent de passer au tribunal correctionnel pour une action qu’ils avaient menée contre l’ECPA (European Crop Protection Association), un lobby pro-glyphosate. Leur jugement doit être rendu le 7 décembre.

L’Ensemble Zoologique de Libération de la Nature
http://ezln-zoologique.be/

 
 

Sans-papiers et organisations de la société civile ouvrent publiquement une nouvelle occupation: une première

4 min read

Ce vendredi 21 juillet, des mouvements citoyens, associatifs et syndicaux se joindront au collectif “la voix des sans papiers” pour rendre publique -de manière conviviale et festive- une nouvelle occupation de personnes sans-papiers. Par cette action inhabituelle d’occupation massive d’un bâtiment vide, les diverses organisations sont déterminées à affirmer publiquement leur solidarité et entendent rappeler qu’avec ou sans papiers, nous sommes toutes et tous des êtres humains.

 

Notre pays compte entre 100 000 et 150 000 personnes sans-papiers. Ainsi, en Belgique, près d’un citoyen sur cent est aujourd’hui dépourvu de droits fondamentaux. Au vu du contexte migratoire et de la politique menée par le gouvernement fédéral actuel, il est évident que ce chiffre va aller en augmentant. De plus, via des politiques toujours plus radicales1 et une criminalisation des sans-papiers et de leurs soutiens, l’Etat belge s’acharne à exclure et isoler des personnes vivant déjà dans des conditions extrêmement précaires. Il est temps d’ouvrir les yeux et d’agir !

 

Dans ce contexte, les occupations de bâtiments vides par des personnes sans-papiers sont des actions politiques qui permettent de mettre en lumière la réalité quotidienne de milliers d’hommes, femmes et enfants en Belgique. En offrant à la fois une solution à un besoin de logement et des espaces physiques d’organisation et de rencontres, l’occupation facilite l’organisation collective des personnes sans-papiers. La Voix des Sans-Papiers2 - collectif emblématique de la lutte des sans-papiers – a décidé de réagir et de faire entendre sa voix via l’ouverture publique d’une nouvelle occupation. Une mobilisation politique, culturelle, sociale et festive sera organisée autour de cette ouverture d’un bâtiment qui permettra d’héberger la Voix des Sans-Papiers, et qui sera également utilisé comme lieu de solidarité et de rencontres.

 

Nombre d’acteurs de la société civile mais aussi du monde politique et culturel ont déjà répondu présents. Cette ouverture inhabituelle sera donc l’occasion de rappeler publiquement notre solidarité et d’affirmer que nous ne pouvons en aucun cas laisser nos responsables politiques continuer à mener une telle politique de repli et d’exclusion. Avec ou sans papiers, avec ou sans logement, nous sommes tous des êtres humains!

 

Cette ouverture est soutenue par : Tout Autre Chose, Ciré, CNAPD, SOS Migrants, Mrax, Ligue des Droits de l’Homme, le Réseau ADES, Sireas, JOC, Esperanzah!, Bruxelles Laïque , Acteurs des temps présents, la CRER, FGTB, CSC, le CRI, Communa asbl, Maison du Peuple de l’Europe, Monde des possibles, Groupe Flux Migratoire, Groupe montois de soutien aux sans-papiers, MOC Bruxelles, CNE, Agir pour la Paix, WSM-Solidarité Mondiale.

 

Concrètement: Ce vendredi 21 et ce samedi 22 juillet, diverses activités auront lieu au sein de la nouvelle occupation.
Vendredi soir: entrée publique en musique à 17h, prises de parole associatives et de représentants politiques (ecolo, SPA, PTB,...), souper à prix libre et concert.

 

Samedi: une émission radio, des débats sur la situation des sans-papiers et autour de la loi anti-squat ainsi qu’une projection de film sont prévus.

 

Toutes les informations pratiques sont ici. Pour des raisons de sécurité, le lieu exact ne sera communiqué que vendredi à 17h. Un rendez-vous à 16h30 est donnée à la gare d'Etterbeek pour marcher en musique vers le nouveau bâtiment.

 

 

 

Contact presse:

 

Pour la Voix des Sans-Papiers: Abou (0465/ 96 04 07) et Modou (0499/ 88 48 21 )
Pour les soutiens associatifs et les informations pratiques : Violaine Alonso (0472/ 27 31 07) vous renverra vers des porte-paroles associatifs.

Évènement facebook

 
 

Workshop Fearless Cities 2017 #FearLessCities #WeBrussels

1 min read

 

Enquête publique relative à la demande de permis d'Urbanisme PU A-627/2017 #pietonnier #bruxelles

5 min read

Démission d'Yvan Mayeur et remplacement par Philippe Close, mais aussi, comme on pouvait s'y attendre, la demande de permis d'aménagement du piétonnier, qui a été accordée quelques jours plus tôt (le 31 mai).

Premières déclarations de Philippe Close, sur ce dossier :

- Pas de changement, mais on va retourner voir les différents acteurs, habitants et commerçants.

- Je ne veux pas contraindre, mais convaincre...

Pas de quoi attendre de grands bouleversements, mais sans doute l'occasion d'essayer de renouer un dialogue qui n'a, à la vérité, jamais existé. Nous allons envoyer un courrier en ce sens, nous verrson bien ce qu'il en sortira.

Pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore, Philippe Close, désormais ex-échevin du Tourisme, c'est le Monsieur Evénements de la Ville. Bruxelles les Bains, les Plaisirs d'Hivers, les BSF,... c'est lui.

Le Beer Temple aussi !

Ce projet est actuellement à l'enquête publique, jusqu'au 16 juin. Il prévoit la pose d'un auvent (qui ressemble à une gaufre géant) et l'éventration d'un des angles du bâtiment pour en faire une vitrine. Dans le droit fil de la transformation du centre-ville en parc à thèmes, voué au tourisme de masse et à l'événementiel, ce projet rejoint totalement des dérives que la Platform Pentagone dénonce dans le projet de piétonnier.

L'enquête publique nous donne l'occasion d'envoyer un signal à notre nouveau bourgmestre.

Vous trouverez ci-dessous le courrier que j'ai envoyé ce matin au service d'urbanisme. Si vous n'avez pas d'idée, vous pouvez vous en inspirer, en tout ou partie.

Vous trouverez également en pièce jointe des photo du projet

commissionconcertation.urbanisme@brucity.be

AU PLUS TARD le 16 juin avant minuit !

Laissez pas passer la date !

Modèle : 

Mesdames, Messieurs les membres de la Commission de concertation de Bruxelles-Ville,

Veuillez trouver mes remarques concernant la demande de réaffectation de la Bourse de Bruxelles, immeubl