Skip to main content

Ⓐrtivist, MediaActivist | Workshop Teacher | SocialMedia | Citizen Journalist | News DJ | Livestreamer | IT-Tech advices | Sharing |
Disrupting News & Corporate Media with people's powered information systems #socialmedia & collective intelligence

twitter.com/benborges_

github.com/benborges

www.facebook.com/benborrges

keybase.io/benborges

ricochet:wrd7ombsffsx5ehh

mastodon.social/@benborges

www.instagram.com/benborges_/

 

#QAnon network visualizations – by Erin Gallagher – #manipulation #information

These communities of high-volume accounts can also be mobilized to bombard a certain Twitter account or hashtag.

 

The Alt-Right is only reusing technics that were put in place long ago by all kinds of grassroots movements, the big difference on impact ? the Left lack of access to big accounts, business & mainstream figures that amplify their signal/campaign/protest. 

So what the far right did here was to simply copy/paste the technic and make sure to have the network to use it against any and all opposition : the media, press, journalists, citizens, everyone not with the far-right is against them, the way the alt-right organized in the US online landscape is nothing new, the only part that is "new" is how it managed to hack mainstream perception to make it believe that the "alt-right movement" is huge and growing, the reality is that Trump may have been helped by much more US domestic rogue elements than previously thought : it's not all "The Russians" and the fact that huge swaps of the establishment media is barking about this as if it could explain everything only show their lack of understanding of the information warfare landscape. 

 

The #Election2016 Micro-Propaganda Machine – Jonathan Albright – #Disinfo #misinfo #infowar

@d1gi : I wrote this piece because I feel the argument about Facebook’s role in influencing the outcome of the U.S. election doesn’t address the real problem: the sources of the fake/misleading/hyper-biased information. Sure, Google’s ad network and Facebook’s News Feed/“Related Stories” algorithms amplify the emotional spread of misinformation, and social media naturally turn up the volume of political outrage. At the same time, I think journalists, researchers and data geeks should first look into the factors that are actually 1) producing the content and 2) driving the online traffic.

 

Footer of a newsletter :

"A democracy is only as resilient as its people. An informed and engaged citizenry is the fundamental requirement for a free and resilient nation. For generations, our society has protected free press, free speech, and free thought. Today, actors such as Russia are using information tools in an attempt to undermine the legitimacy of democracies. Adversaries target media, political processes, financial networks, and personal data. The American public and private sectors must recognize this and work together to defend our way of life. No external threat can be allowed to shake our shared commitment to our values, undermine our system of government, or divide our Nation."

my salt :

Unless we (the USA) decide that any country willing to be free of any and all oppression instantly becomes our greatest ennemy.

 
 

Please Help us : Thunderclap: Justice for OKC cult survivors #meetoo #abuses #buddhism

I still really need your help...really, really need to reach 250 !

 

Dear People of the Internet, Ben Borges from really needs your help, would you lend your profile for a one time social media storm to raise awareness about the OKCinfo ?
https://www.thunderclap.it/projects/70050-justice-for-okc-cult-survivors

 

Communiqué de presse : Les activistes de l’ #EZLN rapportent les déchets nucléaires d’ #ENGIE-Electrabel dans ses bureaux à #Bruxelles.

4 min read

Communiqué de presse : Les activistes de l’EZLN rapportent les déchets nucléaires d’ENGIE-Electrabel dans ses bureaux à Bruxelles. 14/05/2018   

Cette après-midi dans le quartier de la gare du Nord, une soixantaine d’activistes de l’Ensemble Zoologique de Libération de la Nature (EZLN) se sont introduits dans les locaux d’ENGIE pour dénoncer le projet d’enfouissement de déchets radioactifs en Belgique. Déguisés en animaux, les activistes de l’EZLN ont abandonné une dizaine de faux barils nucléaires dans le hall d’entrée. Ils accusent ENGIE de crimes environnementaux et climatiques avec la complicité des ministres fédéraux Kris Peeters et Marie Christine Marghem.   

Cette année, le gouvernement devra prendre une décision finale sur la manière de gérer les déchets radioactifs de nos centrales, et ce, sur base d’un avis de l’organisme national des déchets radioactifs et des matières fissiles enrichies (ONDRAF). Cet avis propose d’enfouir les déchets radioactifs de haute activité et/ou de longue durée de vie sous des couches géologiques considérées comme hermétiques telle que l’argile. Alors que la région de Boom était nommée en 2010, la nouvelle note de 2018 ne précise plus de lieu de stockage suivant ainsi une demande expresse du gouvernement fédéral. Malgré ce changement, aucune évaluation stratégique supplémentaire des incidences sur l’environnement n’est nécessaire selon l’ONDRAF.   

«Il n’existe aucune solution pour ce type de déchets nucléaires mais les enfouir sans étudier l’impact environnemental que cela aura sur le long terme et sans aucune possibilité d’y accéder en cas d’incident, c’est potentiellement un crime contre l’environnement et un crime contre l’humanité que les ministres en charge s’apprêtent à autoriser», déclare l’EZLN. Cette action vise à mettre la pression sur le gouvernement belge afin qu’il mette en place une politique de stockage sécurisé mais qui reste accessible afin de pouvoir réagir en cas de besoin.

L’EZLN déclare également qu’”il faudrait fermer les centrales bien avant 2025 tel que prévu par le plan énergie-climat 2030 car la meilleure manière de gérer les déchets c’est de ne pas en produire”.   Au-delà de la question des déchets nucléaires, ENGIE Electrabel est le pire fournisseur belge en matière d’énergie renouvelable selon le classement “Mon électricité verte”.

L’EZLN déclare que l’énergie nucléaire est souvent considérée à tort comme une alternative aux énergies fossiles car la disponibilité de cette forme d’énergie a pour conséquence de freiner les investissements et le développement des secteurs de l’énergie renouvelable comme l’éolien et le photovoltaïque. « L’idéal pour l’environnement et le climat mais aussi pour la sécurité et la justice fiscale serait de voir disparaître des géants comme ENGIE, qui placeront toujours le profit avant la sécurité des citoyens et le respect de l’environnement, pour laisser émerger des coopératives de production d’énergies renouvelables.».

Cette action de l’EZLN s’inscrit dans une campagne menée pour la transition énergétique et la justice climatique qui avait commencé en décembre 2017 avec une action similaire menée contre Fluxys et ses projets gaziers.   

Contact presse : 0476/73.92.49 + 0496/39.78.76 Revue de presse des précédentes actions et du procès de l’EZLN: http://ezln-zoologique.be/la-presse-en-parle/ Qui est l’EZLN? : http://ezln-zoologique.be/34-2/

 

 

 

 

A group of young victims of the sectarian drifts of a Buddhist community and its guru's abuses won the first round of his trial but must face an appeal. They now need your help for the second part of this long trial. https://mailchi.mp/6449f3824671/aider-les-enfants-dokc-obtenir-justice-justice-for-okc-victims-metoo...

 

Les hébergeur.se.s, leurs invité.es et les politiques 10/05/2018.
http://www.gettingthevoiceout.org/les-hebergeur-se-s-leurs-invite-es-et-les-politiques-10052018/


Depuis fin décembre 2017, les hébergeu.r.ses de la plateforme citoyenne font régulièrement appel à Gettinthevoiceout et Stopdeportations pour signaler la disparition de l’un.e de leurs protégé.e.s.La grande majorité sont déclaré.e.s Soudanais.e.S, Érythréen.ne.s ou Éthiopien.ne.s.

Nous avons reçu depuis le 27/12/2017 et jusqu’au 09/05/2018,128 signalements de « disparu.e.s » .

40 d’entre eux/elles ont finalement été retrouvé.e.s dans les jours qui suivent après une arrestation lors d’une rafle, d’un contrôle et libéré.e.s avec un OQT, ou retrouvé.e.s en Grande Bretagne.

3 n’ont jamais été retrouvé.e.s

85 des « disparu.e.s » ont été retrouvé.e.s dans nos centres fermés.

39 d’entre eux/elles ont finalement été libéré.e.s après plusieurs semaines/ mois d’emprisonnement dans nos camps de retour.
3 à notre connaissance ont été expulsé.e.s vers le Soudan après de long mois d’enfermement ( jusqu’à 8 mois)
31 ont « bénéficié » de la procédure Dublin et ont été ramené.e.s dans des pays Schengen ( 4 en Suisse, 4 aux Pays Bas, 3 en France, 9 en Allemagne, 9 en Italie,1 en Norvège, 1 en Suède, et une en GB (réunification familiale).

12 sont toujours en centre fermé et leurs dossiers sont en cours .

Bref, 70 des 85 personnes enfermées dans nos camps sont actuellement libres, que ce soit en Belgique ou dans un autre pays européen, après avoir subi un enfermement de parfois plusieurs mois.Beaucoup d’entre eux/elles ont repris leur route migratoire vers la GB ou un autre pays Européen après leur libération.Un d’entre eux est arrivé au Canada!

Ces chiffres qui ne sont que nos chiffres, sont le miroir du devenir des personnes amenées dans nos camps / centres fermés en général et témoignent de l’inutilité de ces centres fermés.

En 2017 6977 personnes auraient subi un retour forcé selon Francken, soit vers leur pays d’origine, soit vers un pays européen ( transfert Dublin ou une reprise bilatérale) , soit refoulées à la frontière pour des raisons administratives définies par l”Office des étrangers (35,45 % des 6977).
Stastiques de l’Office des Étangers pour 2016 à analyser avec prudence https://dofi.ibz.be/sites/dvzoe/FR/Documents/Rapport%20statistiques%202016%20FR.pdf

On nous annonce de nouvelles rafles, de nouveaux centres fermés, un budget consacré aux retours forcés qui est passé de 72.000.000 € en 2016 à 85.000.000 € en 2017.

Nos politiques suivent le tendance européenne, veulent être l’exemple à suivre: l’exclusion de tout “étranger” , la fermeture des frontières avec ses morts, ses camps, ses chasses aux migrants en Europe et dans tous les pays limitrophes.Tout cela au nom de notre économie, au nom de notre sécurité, de notre néolibéralisme, capitalisme, postcolonialisme, impérialisme…… .Tout cela par ce que nous sommes blancs, par ce que nous sommes supérieurs, par ce que nous sommes LE MONDE!

Ce n’est pas une crise migratoire, ce n’est pas une crise humanitaire, c’est une volonté politique mondiale: l’extermination de peuples et de pays pour le bien de l’Occident!!!!

On laisse faire ??????

“Agir localement, penser globalement”

LIBERTÉ DE CIRCULATION et D’INSTALLATION POUR TOU.TE.S
STOP AUX RAFLES
NON AUX CENTRES FERMÉS ET AUX EXPULSIONS
LES FRONTIÈRES TUENT

 

Belgique : Arrêtez d'armer l'Arabie Saoudite ! #begov

3 min read

Bruxelles, le 8 mai 2018

COMMUNIQUE DE PRESSE

Arrêtez d'armer l'Arabie Saoudite !

Une dizaine de citoyens concernés, du collectif "Désarmez !" ont projeté ce matin de la peinture rouge symbolisant le sang versé par les victimes Yéménites sur les vitres du bureau du Mouvement réformateur, ils y ont également apposé des messages détournant le slogan du parti. Par cette action ils ont pointé du doigt la responsablité du MR dans la guerre au Yémen face à son refus de mettre un terme à la vente d'armes vers l'Arabie Saoudite.

Le Yémen est victime depuis trois ans d'une guerre menée par une coalition de pays dirigée par l'Arabie Saoudite contre les rebelles Houthis et leur alliés. 10.000 morts, 3 millions de personnes déplacées, une épidémie de choléra et des crimes de guerre et autres violations graves du droit international humanitaire : autant de raisons qui ne semblent pas être suffisantes pour que la Belgique cesse de vendre des armes à ce pays.

Le MR complice

La Région Wallonne, dont M. Borsus (MR) est le Ministre-président, continue d'octroyer des licences d'armes destinées au gouvernement Saoudien. Les firmes FN Herstal, leader mondial de la vente d'armes légères vers ce pays et Cockerill Maintenance & Ingénierie (CMI) qui détient "le contrat du siècle" de 4 milliards d'euros (pour des tourelles de chars de moyen et gros calibres avec le Canada, qui seront ensuite montées sur des chars d'assaut et expédiées vers l'Arabie Saoudite), en sont la preuve.

Une délégation de parlementaires fédéraux, composée de G. Dallemagne (cdH), P. De Roover (N-VA) et S. Lahaye-Battheu (Open VLD) avec à sa tête A. Destexhe (MR), est en ce moment entrain d'effectuer un déplacement "diplomatique" en Arabie Saoudite.

Agir pour la paix soutien l'action du collectif et rapelle son attachement à une résolution non-violente des conflits ; celle-ci passe par l'arrêt de la production et de la vente d'armes en particulier aux pays en guerre. Nous encourageons les sociétés du secteur sécurité-défense à s'engager dans la voie de la diversification de leurs activités et nous exigeons de nos responsables politiques que leurs actions soient guidées par le respect du droit international.

Contact presse :

Stéphanie : +32 495 69 82 73 (FR)

Bram Vranken : +32 497 13 14 64 (NL)

http://agirpourlapaix.be/arretez-darmer-larabie-saoudite/

https://www.facebook.com/agirpourlapaix/

https://www.instagram.com/agir_pour_la_paix